Bakum, Allemagne

Plus de rendement pour les centrales à biogaz

Biogas

Outre le solaire, l’hydraulique et l’éolien, le biogaz est une source d’énergie renouvelable qui contribue à réduire la consommation des combustibles fossiles. Il est produit dans des centrales à partir de matériaux organiques via la décomposition microbienne. Avec IMPRA, Tietjen propose un procédé qui réduit la matière humide à sa structure cellulaire et accroît ainsi considérablement le rendement de la matière première. Une centrale à biogaz située en Basse-Saxe en Allemagne utilise depuis déjà des années un broyeur Tietjen pour produire du biogaz et chauffer ainsi des bâtiments privés et publics.

Plus de rendement pour les centrales à biogaz

Outre le solaire, l’hydraulique et l’éolien, le biogaz est une source d’énergie renouvelable qui contribue à réduire la consommation des combustibles fossiles. Il est produit dans des centrales à partir de matériaux organiques via la décomposition microbienne. Ce procédé permet de générer non seulement de l’énergie (gaz), mais aussi un substrat de fermentation précieux qui peut être réutilisé comme fertilisant en agriculture.

La combustion du biogaz dans une centrale de cogénération peut aussi produire de l’électricité et de la chaleur. Enfin, le biogaz peut également être converti en biométhane. Ainsi, il peut être injecté dans le réseau de gaz naturel, y être stocké puis utilisé pour fournir de l’électricité et de la chaleur dans d’autres structures ou employé comme carburant dans les véhicules propulsés au gaz naturel.

Procédé promis à un bel avenir, la production de biogaz nécessite une augmentation de l’efficience pour tous les types d’installation, tant au niveau de l’équipement technique qu’à celui de l’exploitation flexible des biomasses. Pour des performances maximales sur les plans économique et écologique, elle nécessite un rendement d’énergie maximal des matériaux de départ et une technologie abordable permettant la meilleure trituration possible des cultures énergétiques, des résidus et des déchets.

PLUS DE PUISSANCE POUR UN TEMPS D’IMPRÉGNATION PLUS COURT

Ce défi s’est aussi posé à la centrale à biogaz de Bakum en Basse-Saxe. Avec son module Impra, Tietjen offre à l’exploitant, Bernd Stricker, un procédé qui permet de libérer même des nutriments difficiles d’accès, par exemple dans les fibres ligneuses. Le rendement des matières premières est ainsi considérablement accru puisque la cellulose contenue par exemple dans l’herbe, le lisier et la paille, jusqu’à présent peu disponible, est désormais exploité efficacement pour la production de biogaz.

Avec Imrpa, Bernd Stricker a augmenté de 30 % la capacité de sa centrale à biogaz à un niveau, avec un temps d’imprégnation de 35 jours seulement.

L’économie de substrat qui en découle, 12 % de matière humide grâce à un taux de rendement de gaz plus élevé, permet en outre d’exploiter une centrale de cogénération supplémentaire. De plus, avec le traitement direct des céréales battues dans IMPRA, Monsieur Stricker utilise aussi des lots de céréales qu’on lui propose spontanément à des prix abordables.

À la faveur des économies de substrat et du passage à des matières premières moins onéreuses en association avec un rendement accru, le système Impra était rentabilisé en très peu de temps. Même dans les centrales à biogaz ne profitant que de quelques uns de ces facteurs, IMPRA représente une véritable plus value économique.

Toutes les données en un coup d’œil

Matière première                       avant IMPRA                             avec IMPRA

Maïs ensilage                         7.600                                               5.400                                  toTS/an

Céréales immatures                  400                                                  3.600                                  toTS/an

Lisier                                  1.200                                                1.000                                  toTS/an

Corn-Cob-Mix (CCM)                 700                                                   1.100                                  toTS/an

Fumier de volaille          200                                                   800                                     toTS/an

Volume total                 10.100                                              11.900                               toTS/an

Coût des matières premières 1,2 Mio.                                            1,4                                      M d’euros/an

Puissance assignée     1,6                                                    2,1                                     MW

Le module IMPRA

Le composant central du procédé IMPRA est le concasseur de matière humide, dont toutes les pièces sont faites en acier inoxydable, même les pièces d’usure. Dans le compartiment de broyage, les batteurs durcis et à rotation rapide concassent le substrat. Un crible circulaire parachève complètement le compartiment de broyage. La perforation du crible correspond au degré de concassage pour l’ensemble du substrat, indépendamment du débit et de l’usure. Elle peut être adaptée à différents substrats. Les pièces d’usure peuvent être remplacées facilement et rapidement par le biais de deux grandes trappes d’accès.

CUSTOMISÉ POUR CHAQUE CENTRALE À BIOGAZ

Nous connaissons les différentes conditions générales et exigences des centrales à biogaz et configurons nos machines pour vous apporter des performances, des équipements et une assistance idéals. Pour cela, nous adaptons notre procédé Impra individuellement à chaque client.

Pour découvrir toutes les économies que vous pouvez réaliser en ajoutant le système Impra dans votre installation, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous pourriez également être intéressé par

Autres projets
Bois et fibres

En Inde, de grandes quantités de résidus de récoltes sont brûlées dans les champs. Le gouvernement indien a donc lancé des mesures incitatives visant à encourager la transformation de la biomasse, comme la paille de riz, en source d’énergie renouvelable. Avant d’être triturée, cette biomasse doit préalablement être concassée. Les broyeurs à marteaux de Tietjen permettent de préparer la paille à son utilisation dans la production d’énergie.


Aliments pour animaux de compagnie

En combinant un module de broyage GDL 25 et un plansichter à chape transversale, le client bénéficie d’une solution très flexible et à haute efficacité énergétique pour broyer de façon optimale les matières premières et produire des aliments supérieurs pour les animaux de compagnie.


Alimentation

La chapelure est utilisée pour la préparation d’escalopes, de poulet ou de filets de poisson. Il existe donc des chapelures avec différentes finesses de grain. Un des plus grands fabricants allemands de chapelure utilise un broyeur à marteaux Tietjen.