Berne, Suisse

Usine de retraitement des biodéchets

Biomasse

Aucune matière première n’est plus précieuse ni plus essentielle que l’eau. Le traitement consciencieux des eaux usées revêt dont une importance très significative pour la protection de notre environnement. Le site d’ara region bern ag est l’une des plus grandes usines d’épuration des eaux résiduaires de Suisse. Celle-ci retraite non seulement les eaux usées, mais aussi les biodéchets. En outre, à partir des résidus organiques, elle produit du biométhane pour le réseau de gaz naturel public. Cette année, l’usine d’épuration des eaux usées d’ara bern s’est agrandie avec une nouvelle usine de collecte et de retraitement des biodéchets industriels. À ce jour, l’élargissement de la centrale de Berne fait partie de l’un des plus gros projets confiés à Tietjen dans le domaine de la biomasse. Pour ce projet, Tietjen bénéficie de l’aide d’un partenaire du secteur des technologies des machines de dosage et à laver.

Mise en service partielle réussie lors du grand projet ara bern

Aucune matière première n’est plus précieuse ni plus essentielle que l’eau. Le traitement consciencieux des eaux usées revêt dont une importance très significative pour la protection de notre environnement. Le site d’ara region bern ag est l’une des plus grandes usines d’épuration des eaux résiduaires de Suisse. Celle-ci retraite non seulement les eaux usées, mais aussi les biodéchets. En outre, à partir des résidus organiques, elle produit du biométhane pour le réseau de gaz naturel public. Cette année, l’usine d’épuration des eaux usées d’ara bern s’est agrandie avec une nouvelle usine de collecte et de retraitement des biodéchets industriels. À ce jour, l’élargissement de la centrale de Berne fait partie de l’un des plus gros projets confiés à Tietjen dans le domaine de la biomasse. Pour ce projet, Tietjen bénéficie de l’aide d’un partenaire du secteur des technologies des machines de dosage et à laver.

Les premiers jalons du projet étaient déjà posés en juillet 2019. À ce moment, la plupart des éléments principaux de l’usine avaient été livrés et le gros œuvre du nouveau bâtiment avait été achevé par le client. Nous sommes fier du succès de la mise en service partielle de cette usine de retraitement à la fin du mois d’avril 2020.

Mode de fonctionnement de l’usine de retraitement

Les biodéchets provenant des supermarchés, restaurants et cuisines de collectivité sont livrés par camion, répartis dans différentes poubelles. La zone de collecte dispose d’une grande trémie et offre suffisamment de place aux camions pour décharger. Là, un système entièrement automatisé vide, nettoie et entrepose les poubelles. Les biodéchets homogénéisés passent de la trémie au cœur de l’usine, le DRM 800 de Tietjen.

Séparation et traitement aisés des denrées alimentaires et des emballages

Les biodéchets doivent impérativement être séparés des matières étrangères et autres contaminants avant la méthanisation. Plus le tri est minutieux et rigoureux dès le départ, plus l’ensemble du processus est économique. Le DRM 800 permet, contrairement aux techniques de traitement traditionnelles, de trier précisément les déchets organiques des autres matières étrangères comme les emballages en plastique et ce, dès le début du retraitement des matériaux. Les déchets organiques broyés et mélangés peuvent alors être revalorisés de façon optimale en énergie et en matériaux. Les matières étrangères sont également triées et rassemblées, puis utilisées pour obtenir un rendement thermique. Avec des coûts réduits au minimum en termes d’énergie et d’usure, le broyeur-séparateur DRM trie les matières étrangères en une seule phase d’opération et réduit le matériau organique en particules de 12 mm. Cela répond aux prescriptions légales.

Dans le cadre de ce projet d’envergure, Tietjen a installé deux grandes trémies de stockage de 150 m3 chacune afin de réguler l’acheminement constant des matières purement organiques vers la méthanisation. Pour éviter que des sédiments n’arrivent dans le fermenteur, notre partenaire de projet a en outre mis en place une cuve de sédimentation supplémentaire. Grâce à un échangeur thermique tubulaire, les matériaux organiques sont conduits jusqu’au fermenteur dans des conditions optimales. La construction de la tuyauterie et la spécification de l’ensemble du processus faisaient également partie du projet.

Vous pourriez également être intéressé par

Autres projets
Alimentation

L’Ouganda compte parmi les pays les plus pauvres du monde. Le manque de possibilités de transformation des matières premières entraîne des pertes post-récolte. Les bananes matooke sont maintenant transformées dans une centrale professionnelle sur site qui tire de cette matière première des produits secs de valeur comme de la farine, du gruau ou des biscuits.


Alimentation

Les pâtes comptent parmi les aliments préférés de la population du monde entier. Il en existe de toutes les couleurs et de toutes les formes possibles et imaginables et on en trouve dans pratiquement toutes les cuisines. Même les gens souffrant d’une intolérance au gluten ne doivent plus renoncer aux pâtes car il existe maintenant de nombreuses alternatives sans gluten aux aliments traditionnels. Depuis 2017 en Suède, un de nos broyeurs à marteaux Tietjen sert à moudre de la farine de haricot pour la production de pâtes sans gluten.


Bois et fibres

Les granulés de bois sont un combustible neutre pour le climat, obtenu à partir de biomasse. Dans le meilleur des cas, ces granulés ne contiennent aucun liant et présentent une densité d’énergie élevée. L’efficacité énergétique de deux kilos de granulés de bois correspond environ à celle produite par un litre de fioul. Les granulés s’avèrent être une bonne option pour se défaire de la dépendance aux combustibles fossiles. Les broyeurs à marteaux de Tietjen garantissent le concassage optimal du bois pour la presse à granulés.