Inde

Broyage de la paille pour accroître la production régionale d’énergie

Bois et fibres

La combustion des déchets organiques contribue à la pollution de l’air et au changement climatique parce qu’elle libère des éléments toxiques et du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. En Inde sont produites de grandes quantités de déchets agricoles, y compris des résidus de récoltes, qui sont majoritairement brûlés dans les champs. Face à cela, le gouvernement indien a lancé des mesures incitatives visant à encourager plutôt la transformation de la biomasse, comme la paille de riz, en source d’énergie renouvelable. Avant d’être triturée, cette biomasse doit au préalable être concassée, processus qui peut être accompli au moyen d’un broyeur à marteaux de Tietjen.

Utiliser la paille pour l’énergie

La production d’une énergie la plus durable possible à partir de paille passe avant tout par la production de biogaz. De manière générale, le biogaz se dégage de différents matériaux organiques par le processus de méthanisation et peut être utilisé de diverses manières : comme carburant pour les véhicules, pour produire de l’électricité (par ex. dans les centrales de cogénération) ou pour alimenter un réseau de gaz naturel.Jusqu’à présent, ce processus est employé à l’échelle industrielle, surtout avec la méthanisation du maïs ensilage et des déchets alimentaires. Généralement, les matières fibreuses comme la paille ne sont utilisées qu’en faibles proportions, comme co-substrats, dans le processus de méthanisation. En effet, les structures ligneuses qu’elles contiennent (matériaux résistants semblables au bois) se décomposent difficilement. En outre, la paille a tendance à surnager dans la centrale à biogaz en raison de ses propriétés hydrophobes. C’est pourquoi il est nécessaire de disposer d’une surface spécifique la plus grande possible, facteur essentiel à l’obtention d’un bon rendement de biogaz à partir de ce substrat difficile. Il est également important de briser le plus complètement possible les fibres contenues, notamment la lignine, en tenant compte de la rentabilité du processus. Ceci facilite le mélange de ces fibres dans le substrat de fermentation et leur décomposition biologique. Il est tout autant possible de broyer la paille avant la méthanisation avec le broyeur de paille SD que de la concasser ultérieurement par le biais d’Imprasyn. Ces deux systèmes peuvent aussi être associés pour augmenter le taux de rendement.

Broyage avec le broyeur à marteaux SD pour la paille

Le broyeur à marteaux SD pour la paille de Tietjen convient parfaitement au broyage des matériaux en particules d’une taille optimale pour les centrales à biogaz. Cette machine est conçue spécialement pour les produits fibreux comme la paille, le foin ou la luzerne. Le peigne dans la zone d’alimentation ainsi que la géométrie particulière de la chambre de broyage permettent le concassage efficace des fibres. Les batteurs sont fixés sur un système de cadre spécial qui simplifie leur remplacement et garantit une haute disponibilité de l’ensemble du dispositif. Lors de son broyage, la paille est acheminée dans la machine par un système pneumatique et sort de la chambre de broyage en passant à travers un crible lorsqu’elle est devenue assez fine. La paille broyée peut alors être utilisée directement comme substrat ou co-substrat.

Avec le concassage ultérieur du substrat de paille avec Imprasyn, il est également possible de valoriser encore davantage les nutriments difficiles d’accès dans les fibres ligneuses grâce à une trituration mécanique supplémentaire associée à l’ajout de micro-organismes. Le substrat est alors extrait du fermenteur avant d’y être réintroduit après traitement ou d’être acheminé dans le fermenteur secondaire. Ceci permet d’accroître encore l’efficacité du processus de méthanisation.

Un cycle durable

Les résidus de fermentation du processus de méthanisation constituent un excellent engrais organique et peuvent être réutilisés dans l’agriculture. Le cycle durable de la production d’énergie à partir de la paille est ainsi fermé.

Vous pourriez également être intéressé par

Autres projets
Alimentation

L’Ouganda compte parmi les pays les plus pauvres du monde. Le manque de possibilités de transformation des matières premières entraîne des pertes post-récolte. Les bananes matooke sont maintenant transformées dans une centrale professionnelle sur site qui tire de cette matière première des produits secs de valeur comme de la farine, du gruau ou des biscuits.


Aliments pour animaux de compagnie

En combinant un module de broyage GD 20 et un plansichter à chape transversale 1500, le client bénéficie d’une solution très flexible et à haute efficacité énergétique pour broyer de façon optimale les matières premières et produire des aliments supérieurs pour les animaux de compagnie.


Aliments pour animaux de compagnie

En combinant un module de broyage GDL 25 et un plansichter à chape transversale, le client bénéficie d’une solution très flexible et à haute efficacité énergétique pour broyer de façon optimale les matières premières et produire des aliments supérieurs pour les animaux de compagnie.